Cher miroir, on fait la paix ?

  Pour lire cette newsletter, on propose en fond sonore : Cyndi Lauper – True Colors 

  Hello les Glowies !

Moi, c’est Glowy. 16 ans et toutes mes dents. Et j’aime bien les montrer, mes dents. Je suis chanteuse pro’ version Beyoncé sous la douche, j’adore les cookies fourrés au chocolat et les paillettes. Ca se voit non ?

J’aime un peu moins mon miroir, par contre.

J’aime pas le reflet imparfait qu’il me renvoie. J’aime pas être différente. C’est dur, d’être ovale dans un monde carré ! J’en ai marre de n’avoir que des orties dans la tête, alors que je devrais y faire pousser des fleurs.

Peut-être que ce n’est pas ma faute en fait… Peut-être que la société y est pour quelque chose. Celle qui veut que je sois mince mais musclée, grande mais pas trop, que j’ai des formes jusqu’à un certain point, que je sois blanche, valide, … Tout ça pour quoi ? Pour plaire aux garçons. Pour vendre des pilules magiques et des magazines avec des images qui ne me ressemblent pas dedans.

Mais on fait quoi, quand c’est à soi, qu’on veut plaire ? J’ai pas reçu le mode d’emploi quand on m’a dit que je serais une fille. Ce que je sais ? C’est que non, je ne dois pas être mince. Non, je ne dois pas me suer à la salle. Non, je ne dois pas monter sur la balance toutes les 2 lunes…

Et si mon corps était, lui aussi, un objet de revendication et non plus un champ de bataille ?

Et si, avant même d’apprendre à aimer et respecter les autres, je faisais du self-love une ligne de conduite ? Je veux m’aimer et le leur montrer, à ces images de papier glacé. Je veux faire comme Iskra Lawrence, le mannequin étiqueté “plus-size”, qui a appelé les gens à s’aimer tels qu’ils sont, en sous-vêtements, dans le métro. Tenez, regardez, prenez des notes et recopiez : elle est merveilleuse.

  #INVITATION

D’ailleurs, une invitation à nous aimer telles que nous sommes, ça vous dit ? Et si on apprenait à aimer notre corps ?

Alors là où mamie brûlait son soutien-gorge, je vais embrasser mon reflet.

Déconstruire ces diktats insensés. Réclamer plus de représentations pour celles et ceux que l’on ne voit jamais à côté de Gigi et Kendall. Revendiquer une beauté multiple, sans clonage photoshoppé. Détruire l’idée selon laquelle, parce que je suis une fille, je suis toujours « trop » et jamais « assez ». Élargir l’étendue des possibles.

Je ne dois rien. Parce que je peux tout faire.

  #INSTANTPAILLETTES  

Sois ta propre définition de la beauté. Un jour, ta future toi remerciera celle que tu es aujourd’hui d’avoir cultivé d’aussi belles ondes. Continue de planter des graines d’amour dans ton jardin, elles deviendront rapidement des fleurs d’amour de soi.

Envie de recevoir des news féministes

une fois par semaine ?

Share This