Benoît Hamon

Jean-Luc Mélenchon

La France insoumise

Jean-Luc Mélenchon a été Président, puis coprésident du bureau national du Parti de gauche. Il est également député européen depuis 2009. Auparavant, il a été Sénateur entre 1986 et 2000 puis entre 2004 à 2010. Il a également été Ministre délégué à l’Enseignement professionnel de 2000 à 2002. Enfin, il a été Président délégué du conseil général de l’Essonne de 1998 à 2004.

Qu’a-t-il fait pour les droits des femmes ?

depuis qu’il est… député européen (début 2009) ?

Durant la dernière législature, Jean-Luc Mélenchon n’a pas fait de proposition de lois ni de questions parlementaires sur les droits des femmes.

Il a voté pour la résolution du 13 décembre 2016 sur les droits des femmes dans les pays du partenariat oriental. #Discriminations

Il était absent pour la résolution du 25 mai 2016 sur la pauvreté: une perspective d’égalité entre hommes et femmes. Il est question de reconnaître que les femmes hétérosexuelles, lesbiennes, bies et/ou trans subissent la pauvreté de manière bien plus significative que les hommes. #Discriminations

Il s’est abstenu lors du vote de la résolution du 28 avril 2016 sur l’Égalité des genres et émancipation des femmes à l’ère du numérique. #Discriminations

Il a voté pour la résolution du 18 avril 2016 sur les femmes employées de maison, auxiliaires de vie et gardes d’enfants dans l’Union européenne. #Discriminations

Il n’a pas voté lors du vote de la résolution du 8 mars 2016 sur la situation des réfugiées et des demandeuses d’asile dans l’Union européenne. #Discriminations

Il a voté pour la résolution du 8 mars 2016 sur l’approche intégrée de l’égalité des femmes et des hommes dans les travaux du Parlement européen. #Discriminations

Il a voté contre la résolution du 3 février 2016 sur la stratégie de l’Union européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes après 2015. #Discriminations

Il s’est abstenu lors du vote de la résolution du 19 janvier 2016 sur les facteurs externes faisant obstacle à l’entrepreneuriat féminin européen. #EgalitéProfessionnelle

Il a voté pour le renouvellement du plan d’action de l’Union européenne sur l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes dans le cadre de la coopération au développement (8 octobre 2015). #Discriminations

Il a voté pour le plan d’action sur l’émancipation des jeunes filles par l’éducation dans l’Union européenne (9 septembre 2015). #Éducation

Il a voté pour la résolution du 9 septembre 2015 sur les carrières scientifiques et universitaires des femmes et les plafonds de verre. Il s’agit de diminuer l’écart entre les femmes et les hommes chercheur.euse.s et plus globalement, dans les domaines universitaires et scientifiques. #EgalitéProfessionnelle

Il a voté pour la résolution du 10 mars 2015 sur les progrès accomplis en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’Union en 2013  les progrès en termes d’égalité entre les femmes et les hommes en 2013. Cette loi propose de mettre en lumière la diversité des discriminations subies par les femmes dans le monde (violences, l’orientation sexuelle, l’âge, l’origine, …). #Discriminations

Il a voté pour la Résolution du Parlement européen du 26 février 2014 sur l’exploitation sexuelle et la prostitution et leurs conséquences sur l’égalité entre les hommes et les femmes (26/02/2014). #Discriminations

Il a voté pour la résolution sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes (25/02/2014). #Violences

Il était absent pour le vote de la motion de résolution sur la santé et les droits sexuels et génésiques (3/12/2013). #Santé

Il a voté pour la Résolution du Parlement européen du 8 octobre 2013 sur le généricide: les femmes manquantes? (8/10/2013) qui invite les gouvernements à caractériser spécifiquement le féminicide ou le généricide comme étant un crime et, ainsi, à élaborer et à appliquer des mesures législatives pour que les cas de féminicide soient l’objet d’une enquête, que les agresseurs soient traduits en justice et que les survivantes se voient garantir un accès facile aux services de santé et de soutien à long terme. #Violences

Il a voté pour la Résolution du Parlement européen du 12 septembre 2013 sur l’application du principe d’égalité des rémunérations entre travailleurs – femmes et hommes – pour un même travail ou un travail de même valeur (12/09/2013). #EgalitéProfessionnelle

Il a voté pour la résolution sur l’Égalité de traitement entre les femmes et les hommes dans l’accès aux biens et services et la fourniture de biens et services (16/04/2013). #Discriminations

Il était absent lors du vote de la résolution sur l’élimination de la mutilation génitale féminine (14/06/2012). #Violences

Il était absent lors du vote de la résolution sur la participation des femmes à la prise de décision politique – qualité et égalité (3/02/2012). #Parité

Il a voté pour le programme Daphné contre les violences faites aux femmes (2/02/2012). #Violences

Il était absent lors du vote sur l’Égalité entre les femmes et les hommes dans l’Union européenne (13/03/2011). Cette résolution l’instauration de quotas d’ici 2012 afin d’accroître la représentation des femmes dans les organes d’administration des entreprises pour que cette représentation atteigne 30 % d’ici 2015 et 40 % d’ici 2020. #EgalitéProfessionnelle

Il s’est abstenu lors du vote de la résolution sur les priorités et la définition d’un nouveau cadre politique de l’Union en matière de lutte contre la violence à l’encontre des femmes (18/03/2011). #Violences

Il était absent lors du vote de l’amendement de le texte pour l’Amélioration de la sécurité et de la santé des travailleuses enceintes, accouchées ou allaitantes au travail qui prévoit que un droit à un congé de maternité d’au moins vingt semaines, réparties avant et/ou après l’accouchement, et de rendre obligatoire un congé de maternité d’au moins six semaines après l’accouchement (20/10/2010). #Familles

Il a voté pour la proposition de résolution du Parlement Européen sur les aspects relatifs à l’égalité entre les femmes et les hommes dans le contexte de la récession économique et de la crise financière (12/05/2010). #EgalitéProfessionnelle

Source : VoteWatch

 

… quand il était Sénateur (de 2004 à 2010)

Il a voté contre la loi du 26 février 2008 facilitant l’égal accès des femmes et des hommes au mandat de conseiller général. #Parité

Il a voté contre la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 de modernisation des institutions de la Ve République : vers la parité dans les responsabilités professionnelles et sociales. Grâce à cette loi, l’article 1er de la Constitution est complété par un alinéa ainsi rédigé : « La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales. #Parité

Il s’est abstenu lors du vote de la loi du 31 janvier 2007 tendant à promouvoir l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives. #Parité

Il s’est abstenu lors du vote de la loi du du 23 mars 2006 relative à l’égalité salariale entre les femmes et les hommes renforce les moyens et engagement concernant la suppression des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes et la conciliation entre l’activité professionnelle et la vie familiale. #EgalitéProfessionnelle

Il s’est abstenu lors du vote de la loi du 30 décembre 2004 sur la création de la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (consolidée) et qui renforce la lutte contre les propos discriminatoires à caractère sexiste. #Discriminations

Il a voté pour la loi constitutionnelle du 8 juillet 1999 relative à l’égalité entre les hommes et les femmes. Celle-ci a permis : “d’introduire à l’article 3 de la Constitution le principe selon lequel la loi « favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives. » L’article 4 de la Constitution précise que les partis politiques « contribuent à la mise en œuvre de ce principe dans les conditions déterminées par la loi ». Cette révision autorise ainsi des réformes législatives qui rendront effective une meilleure représentation des femmes en politique” (HCE). #Parité

Que propose-t-il pour les droits des femmes dans son programme 2017 ?

#Discrimination

« Assurer l’égalité réelle et combattre les discriminations fondées sur le genre, le handicap, l’apparence, la couleur de peau, l’âge, l’orientation sexuelle, la religion ou la croyance, l’origine sociale ou la fortune »

« Adopter une loi de lutte contre le sexisme »

« Abolir la prostitution et garantir la dignité de la personne humaine »

« Constitutionnaliser la non-marchandisation du corps humain «

« Refuser de rencontrer d’État à État ceux qui obligent nos ministres femmes à porter des accoutrements contraires à la dignité républicaine. »

« Garantir l’égalité entre le sport féminin et masculin, y compris en matière de diffusion à la télévision »

 

#Education

« Créer un service public de la petite enfance et ouvrir 500 000 places en crèche et modes de garde adaptés dans les cinq ans

« Créer un service citoyen obligatoire pour les femmes et les hommes »

 

#EgalitéProfessionnelle

« Imposer l’égalité de conditions entre les femmes et les hommes dans les institutions politiques, administratives, économiques, syndicales et associatives »

« Réprimer les inégalités femmes-hommes dans les entreprises »

« Étendre à toutes les entreprises l’obligation d’adopter un plan ou un accord d’entreprise contre les inégalités de salaires et de carrière entre hommes et femmes, aujourd’hui limitée aux entreprises de plus de 50 salariés »

« Augmenter les sanctions financières et pénales contre les entreprises qui ne respectent pas cette égalité, pouvant aller jusqu’à l’interdiction d’accès aux marchés publics »

« Revaloriser les métiers occupés majoritairement par des femmes (qualifications, grilles salariales…) et agir pour l’égal accès à toutes les formations et à tous les métiers »

« Assurer le financement durable des régimes de retraites solidaires, intergénérationnelles et par répartition, par la mise en contribution des revenus financiers des entreprises, par l’augmentation du nombre de cotisants et de l’assiette des cotisations (créations d’emplois, hausse des salaires, recul de la précarité, hausse de l’activité des femmes, etc.) et de leur taux, la fin des exonérations fiscales pour les régimes de retraite par capitalisation »

« Lutter contre le temps partiel contraint qui touche 80 % des femmes »

« Harmoniser les temps sociaux (par jour/semaine/année/vie) : installer des bureaux du temps ayant pour mission l’évaluation de la synchronie des temps sociaux constatés (concordance entre les horaires de travail et de garde d’enfant, par exemple), l’aide à la formulation des demandes pour l’organisation de la réduction des temps de transport emploi-domicile et de bourse d’échange d’emplois »

 

#Famille

« Assurer l’égalité de toutes les familles, de tous les enfants et des couples mariés et pacsés (en matière de succession, funérailles, pensions de réversion, etc.), ouvrir l’adoption plénière conjointe à tous les couples, mariés ou non »

« Favoriser des congés parentaux de durée identique entre les parents »

 

#Santé

« Généraliser le Planning familial dans ses missions de formation et d’éducation pour la contraception et le droit à l’avortement »

« Constitutionnaliser le droit fondamental de disposer de soi en toutes circonstances : liberté de conscience, droit à la contraception et à l’interruption volontaire de grossesse. »

« Reconnaître le droit à la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes, refuser la gestation pour autrui (GPA), faire prévaloir l’intérêt supérieur de l’enfant en toutes circonstances »

#Violences « Renforcer la loi et les moyens contre les violences faites aux femmes »