Veux-tu m’épouser ? Une lecture obscène du mariage.

« Le principe du mariage est obscène »

En 1984, Simone de Beauvoir est invitée sur TF1 et explique cette phrase : « je pense que si un homme et une femme (sic) s’unissent physiquement pour une attirance autre qu’une attirance physique, il y a là dedans quelque chose d’obscène. C’est en général ce qu’il se passe dans les mariages. Ce sont généralement les familles qui s’accordent et les jeunes gens il y a un côté d’intérêt de préméditation sociale. Ce que j’appelle obscène, c’est la manière de mélanger le social au sexuel. »

Les féministes de la deuxième vague ne sont pas en reste sur le mariage. Susan Sontag, l’écrivaine et activiste américaine n’hésite pas à affirmer dans son journal que le mariage est fondé sur le principe d’inertie.

« Le mariage est fondé sur le principe de l’inertie.

Proximité sans amour.

Le mariage est tout privé – pas de comportement – public.

Le mur de verre qui sépare un couple d’un autre.

L’amitié dans le mariage.

La peau lisse de l’autre.

[Le théologien protestant] Tillich : le vœu de mariage est idolâtre (place un moment au-dessus de tous les autres, donne à ce moment le droit de déterminer tous les futurs).La monogamie aussi. Il a parlé de façon désobligeante de la « monogamie extrême » des Juifs.

Rilke pensait que la seule façon de garder l’amour dans le mariage était par des actes perpétuels de séparation-retour.

La fuite de la parole dans le mariage.

(En tout cas dans mon mariage) ».

 

14 février 1957. Susan Sontag continue. (Quelqu’un a passé une mauvaise Saint-Valentin).

« Dans le mariage, j’ai souffert une certaine perte de personnalité; à première vue la perte était agréable, facile; Maintenant, elle me fait mal et réveille mon disposition générale à être mécontente d’une nouvelle férocité ». (Renaître, Journaux et carnets 1947-1963).

Décidément.

Le mariage n’avait pas les éloges des féministes. Aujourd’hui, les principes du mariage ont-ils changé au point que cette vision du mariage n’est plus d’actualité ? A priori oui, en Occident. Et surtout, si nous ne faisons plus du mariage une fatalité d’un seul amour. Non, on ne parle pas de polygamie. Mais bien des différentes formes que l’amour peut prendre dans un mariage de longue durée. C’est Madeleine L’Engle, l’écrivaine de fiction pour enfants, qui en parle le mieux.

« Aucun mariage à long terme n’est facile, et il y a eu des moments où j’ai été tellement en colère ou j’ai eu si mal que je pensais que mon amour ne s’en remettrait jamais. Et puis, au milieu du désespoir, quelque chose s’est passé sous la surface. Un brillant petit poisson d’espoir a flotté ses nageoires d’argent et l’eau devenue lumineuse et tout à coup je suis retourné à un état d’amour – jusqu’à la prochaine fois. J’ai appris qu’il y aura toujours une prochaine fois, et que je vais plonger dans l’obscurité et la misère, mais que je ne resterai pas immergé. Et chaque fois que quelque chose a été appris sous les eaux; Quelque chose a été gagné; Et un nouveau genre d’amour s’est développé. Le meilleur que je puisse demander, c’est que cet amour, qui a été construit sur d’innombrables échecs, continuera de croître. Je ne puis dire autre chose que c’est un mystère ou un don, et que d’une manière ou d’une autre, grâce à l’indulgence, nos échecs peuvent être rachetés et bénis. »

Cher•e•s Glorieu•ses•x, terminons sur une note légère. Ma demande en mariage préférée. Quatre mariages et un enterrement.

Charles : Alors que j’étais là, debout dans l’église, pour la première fois dans ma vie j’ai réalisé que j’étais  totalement amoureux de quelqu’un. Et que ce n’était pas celle qui était debout à mes côtés. Mais celle qui est en face de moi maintenant, sous la pluie.

Carrie : Ah. Il pleut encore ? Je n’avais pas remarqué.

Charles : En fait, je t’ai aimé dès la première seconde. (…) J’ai une question à te poser. Crois-tu que, une fois qu’on sera réchauffés et séchés, et qu’on aura passé beaucoup de temps ensemble, crois-tu que tu accepteras de ne pas m’épouser? Et crois-tu que le fait de ne pas être marié à moi puisse être quelque chose que tu envisagerais pour le restant de tes jours?

Carrie : Oui.

Des infos qui nous font déculpabiliser.

Des femmes qui nous inspirent.

TOUS LES MERCREDIS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Share This