Mes amies, ces héroïnes.

« Les femmes noires n’ont pas d’amertume, elles sont juste fatiguées qu’on s’attende à ce qu’elles se contentent de moins ».

Issa Rae pose le décor dans Insecure, la série qui fait de l’ombre à Broad City et qui éclipse totalement Girls. La jeune réalisatrice n’en est pas à son coup d’essai. On peut voir sa première réalisation sur Internet, gratuitement (merci) : The Misadventures of Awkward Black Girl.

Une des plus grandes réussites de Insecure est de dépeindre la réalité des amitiés entre femmes. On s’aime. On se respecte. On se comprend. On se connait. En témoignent les dialogues entre les deux meilleures amies de la série :

Issa : « Je commence à lui en vouloir. J’ai passé la majorité de ma vingtaine avec un mec avec qui je ne vais probablement pas me marier ».

Molly (sa meilleure amie) : « Attend, tu as 29 ans, tu as encore un an ».

Issa : « Meuf, t’as raison. J’ai plus le temps pour ce type de chose. »

Molly : « Qu’est-ce-que t’es en train de dire ? »

Issa : « Je le quitte CE SOIR ! »

Molly : « Non meuf »

Issa : « T’as raison, non ».

Et surtout, on ne se juge pas. Et c’est justement cela qui définit le mieux une amitié. A fortiori entre femmes. Emma Watson le définit justement : “J’ai encore des amies de l’école primaire. Et mes deux meilleures amies sont du lycée. Je ne dois rien leur expliquer. Je n’ai pas à m’excuser de tout. Elles savent. Il n’y a aucun jugement” (Magazine Seventeen, août 2011).

D’où vient cette capacité à se comprendre d’un regard ? D’un mot ? Gloria Steinem nous offre des éléments de réponse :

« Les femmes comprennent. Nous pouvons partager des expériences, faire des blagues, décrire les humiliations qui ne signifient rien pour les hommes, les femmes comprennent. L’étrange chose à propos de ces relations profondes et personnelles entre les femmes, c’est qu’elles ignorent souvent les obstacles de l’âge, de l’économie, de l’expérience mondaine, de la race, de la culture – toutes les barrières qui, dans la société masculine ou mixte, semblaient si difficiles à traverser. » (New York Magazine, Décembre 1971).

L’amitié ne permet pas uniquement de comprendre, de se dépasser. Une amitié permet de se transformer pour Elif Shafak. « Tout amour, toute amitié sincère est une histoire de transformation inattendue. Si nous sommes la même personne avant et après avoir aimé, cela signifie que nous n’avons pas suffisamment aimé » (Soufi mon amour).

Une des astuces les belles de l’amitié entre Issa et Molly est le nom de code : « Malibu ». Dès qu’une des deux amies suspecte l’autre de ne pas être totalement honnête, elle balance « Malibu » et dit la stricte vérité. On adore.

Et de finir sur le meilleur conseil de Molly à Issa :

Issa : « Chrissy Teigen a fait un putain de livre de recette »

Molly : « Euh… t’es dans la cuisine là ? Sors tout de suite de là ! »

 

Voir la série en ligne.

La newsletter qui vous inspire

Share This

La newsletter qui vous inspire

Vous êtes inscrit•e. Bienvenue chez les Glorieuses et à mercredi prochain !