Découvrez la newsletter #5Novembre16h47, la newsletter où on parle thunes, flouz, money

  Pour lire cette newsletter, on propose en fond sonore : Beyoncé – Formation

J’ai remarqué un truc aujourd’hui, sur la ligne 2. Pas de musique, pas de livre, je n’avais que mes yeux et l’arc-en-ciel de mon imagination. Très vite, mon attention a atterri sur les hommes à cravates, à casquettes, à sweaters un peu hipsters. Ils semblaient tous atteints d’une maladie atrocement contagieuse et bien reloue : le syndrome des boules de cristal.

Ils avaient TOUS les jambes bien écartées, comme pour protéger leur précieux entrejambe. C’est qu’il est sacrément fort, ce virus ! Il va même jusqu’à forcer les femmes à croiser les jambes et poser leur sac sur leurs cuisses, pour laisser les mâles s’aérer le pantalon. Mais pourquoi se laisse t-on faire ?

C’est ce qu’on appelle le manspreading 

Une jolie (non) métaphore de la société. Les mecs sont toujours partout et en grand nombre. A la tête des grandes entreprises, au Sénat, derrière nous dans la rue à siffloter, … Ils prennent beaucoup de place, dans tous les sens du terme.   Les hommes sont puissants, virils, destinés à de grandes études. En réaction à ça, les femmes doivent se plier en quatre. On nous veut douces, délicates, élégantes. On ne doit surtout pas prendre trop de place. Vous la voyez maintenant, la métaphore ? Nous, les femmes, on ne bouge pas quand les mecs en imposent. Et ce, même dans le métro. Une fille, ça reste sagement assise.

Maintenant : STOP.

J’en appelle à vous, les filles. Toutes en place ! On dépose nos merveilleux derrières sur le siège et on s’installe confortablement. Entre le lycée et les devoirs, j’ai pas envie de devoir en plus me contorsionner. L’espace public, bah … il est PUBLIC. C’est même dit dans le nom, en toutes lettres ! Depuis quand est-ce synonyme de “boule de cristallisant” ? On arrête le virus en contre-attaquant.  On pose notre sac à nos pieds si on en a envie, on desserre les genoux et on leur montre, à eux, que notre entrejambe à nous aussi, il est précieux.

Marchons la tête haute et reprenons le pouvoir, sous toutes ses formes.

Comme le dit si bien Queen B : Let’s get in formation !

  #INSTANTPAILLETTES  

Tes poils, tes vergetures, tes plis, tes os, tes cheveux de bébé, tes hanches trop ou pas assez larges, … Réinventons la « perfection ». Tout chez toi n’est que paillette !

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite Les Petites Glo pour accéder au reste de la page

(Si vous êtes déjà inscrit·e, entrez simplement le mail avec lequel vous recevez la newsletter pour faire apparaître la page)

Nous nous engageons à ne jamais vendre vos données.