Découvrez la newsletter #5Novembre16h47, la newsletter où on parle thunes, flouz, money

Inégalités économiques : #5Novembre16h47, ce moment où les femmes commencent à travailler bénévolement, jusqu’à la fin de l’année

Newsletter féministe lancée il y a 4 ans par l’écrivaine et activiste Rebecca Amsellem, Les Glorieuses poursuit son action sur l’égalité salariale, #5Novembre16h47, dans la lignée de son engagement politique. Le Hashtag correspond au moment où les femmes en France commencent à travailler bénévolement d’ici la fin d’année 2019 du fait des inégalités salariales. Mouvement féministe et newsletter, #5Novembre16h47 entend entrainer une prise de conscience sociétale et politique dans l’hexagone, sur le fait qu’en 2019, les femmes sont sensiblement moins bien payées que les hommes. 

Pourquoi le #5Novembre16h47 ? 

 « Entre le 5 novembre et le 31 décembre, c’est comme si les femmes actives travaillaient bénévolement. Cette date a été calculée en prenant le chiffre des inégalités de salaires d’Eurostat (15,4%) l’écart a été rapporté au nombre de jours ouvrés en 2019, ce qui a donné le 5 novembre à 16h47. Depuis 5 ans, les pouvoirs publics font bouger les lignes de l’égalité salariale mais ces efforts ne suffisent pas. Nous avons certes observé une évolution à hauteur de 0,5 point, sauf qu’à ce rythme-là, ce ne sera qu’en 2168 que les femmes seront aussi bien rémunérées que les hommes. Ni un syndicat, ni une organisation politique, nous n’appelons pas les femmes à arrêter de travailler, nous demandons en revanche des actions concrètes et rapides pour endiguer les inégalités salariales en une génération… La bonne nouvelle c’est qu’en élevant les consciences et en prenant exemple sur d’autres pays qui font figure de bons élèves, nous en sommes capable ! », explique l’activiste et économiste Rebecca Amsellem, fondatrice des Glorieuses.

3 mesures clés en faveur de l’égalité salariale

Le mouvement #5Novembre16h47 appelle le Gouvernement à mettre en place trois actions majeures, seules capables d’enrayer la question des inégalités de salaires entre les femmes et les hommes : 

  • Un certificat d’égalité salariale demandé aux entreprises pour prouver qu’elles paient femmes et hommes de façon identique. 
  • Une transparence des salaires dans l’entreprise afin de libérer la parole autour des écarts et inciter à faire preuve de plus d’égalité. 
  • Un congé paternité équivalent au congé maternité post accouchement afin de cesser de discriminer les femmes en obligeant les pères à s’absenter à leur tour. 

Lancé il y a trois ans par Les Glorieuses, le mouvement a rencontré un franc succès lors de ses précédentes éditions (#7Novembre16h34, #3Novembre11h44 et #6Novembre15h35) avec une trentaine de millions d’impressions sur Twitter et une forte couverture médiatique. 

#5Novembre16h47 c’est aussi la 1ère Newsletter qui parle d’argent aux femmes

Cette année, Les Glorieuses mettent un coup d’accélérateur en lançant la première newsletter qui parle d’argent aux femmes, baptisée « #5Novembre16h47 » écrite par Arièle Bonte, journalistespécialisée dans les questions d’égalité, de genres et de sexualités. Elle contient un édito bimensuel suivi de rubriques récurrentes : #LesGlorieusesDépensent pour favoriser – sans injonction – une consommation portée sur la sorotité ; #LesGlorieusesInvestissent qui va encourager les femmes à investir et #LesGlorieusesEntreprennent pour mettre en lumière les entrepreneuses de la communauté.

La newsletter est également chroniquée Uma Mishra, Directrice générale de Women’s March Global.

En savoir plus sur Les Glorieuses et Gloria Media

Les Glorieuses est une newsletter féministe lancée en octobre 2015 par l’écrivaine et activiste Rebecca Amsellem. Toutes les semaines, cette newsletter envoyée à ses 115,000 abonné·e·s et traite de sujets comme la politique, la maternité, la culture, le sexe… La newsletter propose également les 10 infos féministes de la semaine, et un carnet des événements. La société de production de newsletters Gloria Media produit Les Glorieuses et ses verticales, #5Novembre16h47, Les Petites Glo et What’s Good (mettre des liens sur chaque).

En savoir plus sur l’autrice de la newsletter #5Novembre16h47, Ariele Bonte

Arièle Bonte est journaliste, spécialisée dans les questions d’égalité, de genres et de sexualités. Responsable pendant trois ans de RTL Girls, la verticale engagée de RTL.fr, elle explore aujourd’hui de nouveaux horizons en indépendante avec toujours ce même objectif : raconter l’actualité à travers le prisme du genre. Autrice d’un roman, « Le Chaos des décibels » (Librinova), créatrice de la newsletter Spell it out, dédiée à la sorcellerie moderne, elle rêve de rencontrer Lana Del Rey, de voyager autour tour du monde et d’avoir la main verte.

CONTACT PRESSE :
Leslie Toledano
06 10 20 79 60
Leslietoledano.rp@gmail.com