« I PLUGGED MY MENSES WITH PAGES OF THE HOLY BIBLE » : ON ÉCOUTE HOLD UP DE QUEEN B

  Hello les Glowies !

Moi, c’est Glowy. J’ai 16 ans, ca fait 5 ans que j’ai mes règles chaque mois pendant plus ou moins 4 jours : 240 jours complets de sang qui coule, 720 serviettes (quand tout va bien), idem pour les tampons.

Mes règles sont en fait au cœur de ma vie.

Pourtant je n’y connaissais rien. J’ai dû attendre plusieurs années avant de comprendre pourquoi je saigne chaque mois. Non, ce n’est pas une hémorragie interne. Non, ce sang ne vient pas directement de mes artères. C’est ni ma mère (et mon beau-père dans cette histoire? Autre débat.) ni les manuels de SVT qui me l’ont expliqué. J’ai donc démystifié les règles solo. J’ai eu la même impression que Simone de Beauvoir : les règles sont d’une violence inouïe. Elles arrivent brusquement sans prévenir, de l’enfance vers l’adolescence.

 

Je suis donc partie à la pêche aux informations.  

Première question : est-ce qu’on perd la quasi intégralité de son sang pendant son cycle (ne rigolez pas, personnellement je me sens hyper faible) ? Réponse : Non. On perd à peu près l’équivalent d’une tasse de café.

Deuxième question : j’ai mal. Très mal pendant mes règles. Mon gynéco me dit de prendre un advil et d’arrêter de me plaindre. Est-ce normal ? Réponse : il n’existe pas de normalité. Mais bon, ceci n’est pas un cours de philosophie. Change de gynéco, aujourd’hui.

Pour toute question je vous conseille le livre d’Élise Thiébaut Les règles…quelle aventure!, celui de Jack Parker Le grand mystère des règles ou encore les poèmes de Rupi Kaur dans lait et miel.

  #APP

Clue, le dictionnaire des règles que j’aurai aimé avoir depuis le début : tu renseignes tes informations concernant tes règles (quand elles arrivent, pendant combien de temps, si elles font mal, où, comment) et Clue t’explique tout. Tu peux suivre la régularité (ou pas) de tes cycles, comprendre telle douleur, telle couleur, telle substance. Et ils ont compris : c’est une app qui peut aussi être connectée à nos copines. On   échange nos données, nos questions, on en parle. Bref, Clue c’est ce qu’on aurait aimé que nos mamans, les livres de SVT et la société toute entière nous disent à propos de nos menstruations. 

 

Alors, on veut du sang! 

On veut du rouge sanguinolent dans toutes les publicités de protections hygiéniques, on veut des vrais cours de SVT sur les menstruations dès la 5ème, on veut pouvoir se balader avec une tache de sang sur les fesses non pas avec honte mais juste avec la flemme de devoir nettoyer son jean ce soir.

En fait, en démystifiant nos règles et en les replaçant au coeur du débat, on glorifie notre personne, notre identité, notre corps. On s’affirme. En parlant des règles, on met le corps de la femme à sa juste place : non pas dans la honte mais dans la vérité de toute son essence, de sa beauté. Car la valeur de ce sang n’a rien à voir avec celui dont on est aspergé à longueur de journée dans les films ou les jeux vidéos. Celui là est signe de vitalité, de régénérescence : il annonce le début d’un nouveau cycle… et le corps d’une meuf en bonne santé.

LA newsletter des ados féministes

Share This

La newsletter qui vous inspire

Vous êtes inscrit•e. Bienvenue chez les Glorieuses et à mercredi prochain !