L’opposé de l’amour n’est pas…

L’opposé de l’amour ce n’est pas la haine… c’est l’indifférence.

Le ghosting – ou l’attitude du fantôme – c’est lorsqu’une personne de votre entourage (une personne que vous considérez comme un ami, une personne avec qui vous sortez, voire une fiancée dans le cas de Sean Penn) sort, du jour au lendemain, de votre vie. Elle ne répond plus à vos appels, textos, messages, ni autres pokes. Elle disparaît.
Ce n’est pas un phénomène isolé puisqu’une étude montre que 50% des personnes en ont fait les frais (et l’ont fait à leur tour) et ce pourcentage atteint les 80% pour la génération Y.

Le « ghosting » hanterait les relations modernes

Le principe est que la personne ne l’a pas vu venir. Quand on voit les derniers messagesenvoyés, même nous, ne comprenons pas.

  • « J’ai également passé une très bonne soirée » reçu par Irina, 27 ans, « ghostée » 16 fois.
  • « On dîne ce soir ? Xx » reçu par une RP, 27 ans.
  • « J’ai hâte de te voir » par Akshat, qui attend toujours son compagnon au point de rendez-vous.

On rêve.

Comment faire lorsqu’on se fait « ghoster » ?

Si le phénomène est de plus en plus ordinaire, ses effets émotionnels peuvent être dévastateurs, et notamment pour celles et ceux qui ont une estime d’eux-même fragile. En dépit de cela, il ne faut pas sur-analyser la situation. Comme dirait le magazine Dazed, sur-analyser un « ghosting », c’est comme rentrer des vacances de Noël en pouvant enfiler tous ses vêtements. Vous êtes à côté de la plaque. Au contraire, être « ghosté » doit être vu comme une opportunité de laisser le souvenir de cette personne glisser naturellement vers l’oubli.

Un conseil (une fois n’est pas coutume)

S’il vous arrivait d’être tenté de « ghoster » quelqu’un, privilégiez – même un texto –  quelque chose comme « Merci de -au choix- ce rendez-vous sexuel / ce mariage / cette collaboration / ce café. Je ne souhaite pas que cette relation aille plus loin. Bonne chance dans tous tes projets futurs 🙂 » (le smiley est bien entendu une option).

Dazed conseille également de ne pas « ghoster » un certain type de personnes : les collègues (c’est compliqué quand on doit partager la machine à café tous les jours), les personnes que vous utilisez pour vous venger de votre ex (c’était déjà pas cool à la base…), les gens qui sont considérablement plus beaux que vous (bon sens) et votre famille (désolé).

LA GLORIEUSE DE LA SEMAINE

La newsletter qui vous inspire

Share This

La newsletter qui vous inspire

Vous êtes inscrit•e. Bienvenue chez les Glorieuses et à mercredi prochain !