Découvrez la newsletter #Economie où on parle économie, genre et race

Communiqué de presse, le mardi 24 novembre, pour diffusion immédiate

Les newsletters Les Petites Glo et Les Glorieuses ont lancé une enquête du 13 octobre au 3 novembre 2020 pour connaître le vécu des femmes cis et trans de 14 à 24 sur le harcèlement dans l’espace public. L’enquête Les Petites Glo a été réalisée par questionnaire auto-administré et porte sur un échantillon de 1 238 filles et femmes entre 14 et 24 ans. Voici ses principaux enseignements : 

  • Le harcèlement dans l’espace public est une expérience commune pour la quasi intégralité des filles :
    • 99% des filles de 14 à 24 ans ont déjà vécu une situation de harcèlement de rue où une personne les a regardées avec un regard insistant, déplacé.
    • 86% des filles de 14 à 24 ans ont déjà vécu une situation de harcèlement de rue où une personne leur a lancé des insultes et/ou des mots à connotation sexuelle. 
    • Plus de 3 filles sur 4 ont déjà été suivies dans la rue pendant une partie ou l’intégralité de leur trajet
  • Les filles commencent à être harcelées mineures et sont souvent harcelées par un ou plusieurs hommes :
    • 89 % l’ont été la première fois lorsqu’elles étaient mineures
    • 59 % l’ont été la dernière fois il y a moins d’un mois (au moment de l’enquête)
    • 95 % l’ont été par un ou plusieurs hommes 
  • Les techniques employées pour mettre un terme à une situation de harcèlement reposent sur :
    • La justification, le prétexte, le mensonge : faire croire que « j’ai un copain », « ma mère m’attend », « un ami m’attend », «  I don’t speak French » ;
    • La réponse au harcèlement, le recadrage : “demander d’arrêter” ;
    • Le mépris : “adresser un grand sourire, le regarder de haut en bas dire « non, j’ai mieux à faire » ;
    • L’appui aux personnes extérieurs, aux gens autour pour demander de l’aide ;
    • L’application Sekura
    • L’adaptation à la situation en “reprenant le pouvoir ; en ajustant par rapport à la dangerosité de la situation : regard noir, parler fort, crier, leur demander de répéter, insulter, prendre en vidéo, parler avec n’importe qui pour faire comme si j’étais avec une connaissance jusqu’à ce qu’ils lachent l’affaire, utiliser un sifflet et souffler dedans….”
    • Le changement de pratiques : “s’habiller comme un homme, mettre des écouteurs, se déplacer à vélo”
    • Ignorer, baisser la tête, fuir

Menée en amont du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, cette enquête est complétée par la publication de deux newsletters : Les Petites Glo “99% des jeunes filles ont déjà été harcelées dans l’espace public” et un long format, Economie : L’argent, le pouvoir qui porte sur les violences économiques dont sont victimes les femmes.

Contact presse : Caroline Prak / 06 62 30 29 84