Parce que Florence elle a toujours la note juste : Florence + The Machine – Take care

Aujourd’hui j’ai envie d’innover et d’écrire une ode à la bienveillance envers soi-même.  La pub Nike m’a un petit peu inspirée. Vous voyez, celle où Shia Lebeouf nous ordonne de “Just do it” ? Moi, j’ai autre chose à vous proposer. Un défi que je me suis donné et qui risque de fortement colorer ma vie. Attention les yeux, ça va pailleter. Ça va peut-être piquer aussi, mais les rageux rageront.

J’ai décidé d’arrêter de faire passer les autres avant moi. D’arrêter de me plier, de me diluer, de disparaître pour eux. J’ai envie de prendre soin de moi, de ne pas être déso. D’ailleurs, prends exemple. ​

Rappel que la personne la plus importante de ton monde, c’est toi. Tu vis pour toi. Tu es une personne renversante. Toi, juste toi. Et si t’as pas les bras assez forts que pour porter les autres, c’est pas grave. Te porter toi-même, c’est déjà courageux. Tu es ok, tu n’es pas un monstre, et ça va aller. Le temps et la bienveillance feront leur boulot, crois-moi. Des paillettes, on peut pas en avoir pour tout le monde. Toi aussi, tu as le droit d’être en rab. Et d’en demander. Les héros ne portent pas tous des capes. L’héroïsme, c’est de tomber et de se relever. C’est de comprendre que l’indulgence passe avant tout par soi, pour être plus doucement distribuée ensuite. Pour en radier. L’égoïsme n’est pas une bête à cornes. Fais-toi un câlin, respire et va affronter le monde si t’en as la force. Tu fais de ton mieux. Merde mais regarde-toi et accorde-toi une médaille !

  #INSTANTPAILLETTES  

En parlant de paillettes, j’en déverse des tonnes sur toi. Et sur moi, surtout sur moi. Et non, je ne suis toujours pas déso.

LA newsletter des ados féministes

Share This

La newsletter qui vous inspire

Vous êtes inscrit•e. Bienvenue chez les Glorieuses et à mercredi prochain !