Lettre ouverte à Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique, Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education Nationale, Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes et André Delpuech, directeur du Musée de l’homme.

 

La semaine dernière a eu lieu la #MuseumWeek. Une occasion de célébrer nos musées sur les réseaux sociaux et de démontrer que, non, la moyenne d’âge des visiteurs n’est pas de 143 ans. Et cette année, banco, les femmes sont à l’honneur.

A cette occasion, Les Glorieuses demandent de renommer le musée de l’Homme en… musée de l’humanité. Parce que c’est cela, l’égalité.

CAR Homme avec un grand H ne signifie pas humain. Le H majuscule permet de faire référence à l’ensemble du genre Homo (homo sapiens et espèces apparentées). Ainsi, le genre humain ne représente qu’une infime partie des espèces dites Homo. Or, si l’on suit la pensée de Paul Rivet, le fondateur du musée, c’est bien de l’humain dont il s’agit : « l’humanité est un tout indivisible, non seulement dans l’espace, mais aussi dans le temps ».

CAR Homme avec un grand H n’a jamais eu vocation à inclure les femmes… Il n’existe aucune règle linguistique qui justifie l’emploi d’une valeur générique masculine pour inclure les deux sexes (1). AUCUNE. Et son acceptation sociétale et même assez récente. Elle s’est imposée à partir du XVIIIème siècle. A l’époque, la langue française allait même à l’encontre de la « tendance massive et indo-européenne : le genre, pour les animés humains, suit globalement le sexe ». En d’autres termes, un garçon et un million de filles impliquaient d’accorder… au féminin.

CAR c’est un symbole. En n’incluant pas les femmes, une fois de plus, nous les invisibilisons de l’espace public et du monde des musées. Les expositions du musée l’attestent, les femmes font partie de l’histoire, il est grand temps que tout le monde le sache.

Ainsi, pour toutes les femmes – les scientifiques, les artistes, les visiteuses… – et pour toutes les filles, cher Ministre de la Transition écologique et de la solidarité, cher Ministre de l’Education Nationale, chère Secrétaire d’Etat, cher Directeur du musée, faisons en sorte que les femmes se reconnaissent dans ce grand musée. Nommons-le « Musée de l’humanité ».

Musée de l'humanité

Nous voulons un musée de l'humanité.

[your signature]

1,663 signatures

Partager

   

 

[1] Tribune Libération, Collectif Droits humains pour tout·e·s, « Remplaçons « droits de l’homme » par « droits humains », 13 juillet 2015

La newsletter qui vous inspire

Share This

La newsletter qui vous inspire

Vous êtes inscrit•e. Bienvenue chez les Glorieuses et à mercredi prochain !