Découvrez la newsletter #Economie qui réinvente les modèles

Les Glorieuses, c’est la newsletter féministe et culturelle dans votre boîte mail.

À quoi ressemble le beau dans une société inclusive ? Durant cette 8e(huitième !!!) saison de la newsletter Les Glorieuses, nous explorerons la question… du beau. L’invitée, la conversation, l’enquête, l’extrait… ces formats permettent de dessiner cette utopie féministe à laquelle on rêve. Une utopie où les esthétiques seront inclusives et où nos imaginaires seront emplis de ces femmes qui y ont toujours eues leur place.

Les dernières newsletters

Les Glorieuses

Agir sans peur. Etre têtue.

16 novembre 2022

Recommandez-nous à un·e ami·e Lire la même chose en ligne Cette newsletter vous a été transférée ? Et vous aimez tellement que vous souhaitez vous in…

Les Glorieuses

Le « long vendredi »

2 novembre 2022

Recommandez-nous à une amie | Lire la même chose en ligne  Cette newsletter vous a été transférée ? Et vous aimez tellement que vous souhaitez vous i…

L'autrice, Rebecca Amsellem

Rebecca Amsellem est une activiste féministe franco-canadienne, créatrice de la newsletter Les Glorieuses et fondatrice de Gloria Media, société de production de newsletter. 

Elle vient de sortir un documentaire en podcast intitulée La Méthode, analysant les moyens de réaliser une utopie féministe.

Elle est également docteure en économie. Sa thèse, "Museums go international : new strategies, business models" est publiée en septembre 2019 aux Editions Peter Lang.

En 2015, elle lance la newsletter féministe Les Glorieuses dans l'optique de constituer un nouvel imaginaire collectif où les femmes sont pleinement les égales des hommes.

Elle est à l’initiative des mouvements pour l’égalité salariale en France. Ces dates symboliques désignent le jour à partir duquel les femmes ne sont plus payées à cause des inégalités de salaires qui persistent entre les femmes et les hommes.

Rebecca Amsellem est également l'autrice de "Les Glorieuses : chroniques d'une féministe". Elle est récipiendaire du Prix de l’engagement de la région Grand Est.

Pendant son temps libre, elle est fait des collages et c’est pour cela qu’elle a choisi de rejoindre la guilde internationale des artistes qui font du collage (oui, c’est un vrai groupe).